Ecrit par Victor d'Autodidaxy ● 19/11/18 13:19

Comment reprendre le contrôle de sa mémoire ?

Comment reprendre le contrôle de sa mémoire | Autodidaxy

Nous sommes aujourd’hui bombardés d’informations, de tweets et de notifications. Pour réussir à gérer ces flux, nous externalisons notre mémoire. Les numéros de téléphone sont stockés dans nos smartphones, nos prospects sont envoyés dans des logiciels de CRM et nous ne prêtons plus attention aux panneaux de signalisation puisque les GPS sont là pour nous guider et déterminer le chemin le plus rapide.

Le problème est que cette dépendance à des moteurs de recherche externes affaiblissent notre capacité à se rappeler de faits, de visages ou de noms. Comme tout est à portée de clics, nous laissons nos muscles de la mémoire devenir mous. Nous en payons déjà le prix et cela devient assez visible en situation professionnelle où la phrase “J’ai oublié” devient courante, que cela soit à propos d’une réunion, une conversation, une tâche, un fait, un mot de passe ou un nom. Les trous de mémoire peuvent ainsi faire penser qu’une personne talentueuse est incompétente.

Heureusement pour nous, il n’existe pas de bonne ou mauvaise mémoire mais uniquement des mémoires entraînés ou non. Voici donc 4 méthodes et techniques qui vous permettront d’améliorer sensiblement votre mémoire dans des situations concrètes. 

Votre mémoire repose sur le MOM 

Motivation : quand vous rencontrez une nouvelle personne, prenez un moment pour vous demander pourquoi vous souhaitez vous rappelez de son nom. Si vous ne trouvez pas de raison, vous ne vous en rappellerez probablement pas. 

Observation : Se rappeler de noms ou d’informations est souvent une question d’attention. Prenez un moment pour calmer vos pensées, concentrez-vous et soyez véritablement à l’écoute quand on vous présente quelqu’un ou que vous assistez à une conférence.

Mécanismes : Ce sont les techniques, astuces et stratégies pour se rappeler de ce qui vous importe. Même si ces outils sont cruciaux, ils arrivent en dernier car sans motivation ni motivation, ils ne pourront rien faire pour vous.

N’oubliez plus jamais un nom

Vous est-il déjà arrivé de vous retrouver dans la situation gênante où vous croisez quelqu’un que vous avez déjà rencontré et de ne plus se rappeler de son nom ?

Difficile de montrer que vous vous préoccupez de l’entreprise de quelqu’un alors que vous ne vous vous rappelez même pas de son nom…

Le remède est d’associer ces noms à des images inoubliables ! Les images seront plus simples à récupérer au fonds de votre mémoire que de simples mots. Cette méthode fonctionne en trois étapes :

  • Vous choisissez une partie du visage de la personne
  • Vous imagez le nom
  • Vous mélanger les deux pour créer une image illogique, drôle, exagérée

 

Voici un exemple qui pourrait réellement se produire :

Vous rencontrez Julie à une conférence. 

Vous choisissez une partie de son visage, disons ses yeux. 

Vous imagez son nom avec un autre mot qui s’en rapproche : un jus.

Vous liez le tout en imaginant du jus d’orange versé dans ses yeux (oui c’est absurde mais c’est justement le plus important. Vous vous en rappellerez ainsi plus facilement !)

 

On vous présente ensuite Jacques :

Vous choisissez sa barbe.

Vous associez son nom avec un Jack Russel.

Vous mixez le tout avec un chien à barbe.

Cela vous prendra du temps pour bien maîtriser cette technique. Même si vous avez des difficultés au départ, vous serez plus concentré et entreprenant quand vous rencontrez de nouvelles personnes.

Prenez des notes comme un chef

Lorsque vous assistez à un workshop ou une conférence, les hémisphères gauche et droit de votre cerveau fonctionnent différemment : le premier analyse, critique et suit une logique tandis que le droit est plus l’intuitif et créatif. Cet hémisphère réagira donc à du contenu avec émotion et des éclairs d’inspiration tout en imaginant comment l’utiliser au quotidien.

La technique consiste à laisser chaque partie de votre cerveau s’exprimer. De cette manière à la fin de la présentation, vous aurez un résumé de ce qui a été dit et les prémices d’un plan d’action. Il vous suffit d’une feuille de papier que vous divisez en deux colonnes. Dans la colonnes de gauche, vous écrirez vos notes de façon traditionnelle : bullet points, citations, faits, chiffres. Vous reporterez vos impressions dans la colonne de droite en imaginant comment vous allez utiliser vous-même ce que vous entendez.

Lisez intelligemment

Lire plus vite n’est utile que si vous retenez vraiment ce que vous lisez. En utilisant les deux parties de votre cerveau, vous serait capable de mixer vitesse et mémorisation. Tout d’abord, vous devez être dans les bonnes conditions en éliminant notamment les distractions extérieures. Choisissez un endroit lumineux, avec une température idéale et minimisez ce qui vous agace. Ensuite, faites cesser la voix intérieure qui vous distrait pendant vos moments productifs.

Avant de révéler l’astuce pour lire plus vite, il faut comprendre notre corps et notre esprit sont liés, ainsi l’hémisphère gauche de notre cerveau contrôle la partie droite de notre corps et inversement. En d’autres termes, votre main gauche sait ce que la partie droit du cerveau fait. 

Voici donc la méthode : en lisant, passez en dessous des lignes avec votre index de la main gauche (vous pouvez aussi surligner). Le plus important est de réaliser cette action avec votre main gauche car elle empêchera la partie droite du cerveau de vous distraire.

Résultat : vous augmenterez votre vitesse et compréhension de 25 à 50%. Cette méthode visuelle fonctionne aussi avec du contenu en ligne (utiliser un stylo ou pointeur pour une tablette ou vote souris sur un ordinateur portable). 

Vous trouverez cela bizarre au début mais continuez au moins 20 minutes par jour pendant 21 jours (temps estimé pour se créer une habitude) et jugez par vous-même ensuite !

Résumé du live Smartcuts de Shane Snow | Autodidaxy

Thèmes: Productivité, Performance, Penser

Comments