Ecrit par Victor d'Autodidaxy ● 23/06/18 12:56

Pensées et philosophie de Charlie Munger, associé de Warren Buffet

Charlie Munger est l’associé et homme de confiance de Warren Buffet depuis des décennies. Tapi dans l’ombre de son complice de toujours, sa façon de penser, de prendre des décisions et d’agir n’en demeure pas moins singulière et fascinante. C’est ce que je vous propose de découvrir dans cet article via des notes prises lors de mes différentes lectures à son propos.

Pensées et philosophie de Charlie Munger, associé légendaire de Warren Buffet |Autodidaxy

  • Les décisions prises par les investisseurs ont tendance à être influencées par ce dont ils se rappellent le plus. Au plus un événement, un fait ou un phénomène est frais dans leur mémoire, au plus il a de chances d’être utilisé pour prendre une décision, même si ce n’est pas la meilleure donnée disponible pour agir.

  •  Les 4 principes fondamentaux de l’investissement qu’on suivit Warren Buffet et Charlie Munger, suite aux travaux du maître en la matière Benjamin Graham :

- Considérez une action comme une part d’entreprise

- Achetez à moindre coût (soit en dessous de la valeur intrinsèque d’une entreprise) pour vous créer un filet de sécurité

- Faites du bipolaire Monsieur Le Marché votre servant plutôt que votre maître

- Soyez rationnel, objectif et froid

  • Avoir une connaissance approfondie dans des domaines très différents (science, biologie, histoire, etc.) permet d’être un meilleur penseur car tout est relié.

  • Les humains ont une tendance naturelle à suivre le comportement d’autres. Autrement dit, ils adoptent un comportement moutonnier. Comme chaque être humain a un temps limité sur Terre et qu’il est souvent dans une position où il ne dispose pas de toutes les informations nécessaires pour agir de façon éclairée, il copie ceux qui l’entourent.

  • Rien de bon ne provient de l’envie. Au contraire, des problèmes majeurs sont créés par l’envie car les gens augmentent les risques qu’ils prennent lorsqu’ils envient le succès financier de quelqu’un d’autre notamment.

  • Soyez inquiet quand les autres sont cupides et soyez cupide quand les autres sont inquiets. 

  • Les gens sont trop conservateurs quand ils cherchent à gagner et trop agressifs quand ils essaient d’éviter les pertes. Par conséquent, les investisseurs vendent souvent leurs actions trop tôt ou les gardent trop longtemps. Il arrive trop souvent que quelqu’un garde une action dans le seul espoir qu’elle remonte au niveau de son prix d’achat.

  • Acheter quand les autres vendent et vendre quand les autres achètent dans l’euphorie demande le plus grand des courages mais c’est ce qui rapporte le plus.

  • Pour résoudre des problèmes complexes, rien de tel qu’une check-list. Il faut pouvoir visualiser les réponses probables ou non devant soi ; autrement il est facile de rater quelque chose d’important.

  • Transformez un problème complexe en différentes composantes plus simples.

  • Une année où vous ne changez pas d’avis sur des idées, avis ou principes fondamentaux est une année de perdue. D’où l’importance de savoir s’entourer de personnes sages, contradictoires, persuasives et intelligentes.

  • La passion influence fortement le succès dans la vie en générale. Les gens passionnés travaillent plus et s’investissent plus pour atteindre leurs objectifs.

  • Les gens ont tendance à suivre les gens qui pour eux sont des autorités dans leur domaine, surtout quand ils font face au risque, l’incertitude ou l’ignorance. Le professeur Cialdini décrit ce phénomène ainsi : « Quand quelqu’un est incertain […], ils ne cherchent pas la réponse en lui – tout ce qu’il y trouverait, serait de l’ambiguïté et un manque de confiance. A la place, ils cherchent des sources d’informations extérieures qui peuvent diminuer l’incertitude. La première chose à laquelle ils se réfèrent ce sont les experts. »

  • Apprenez à ignorer l'avis des autres et à penser indépendamment.

  • Il existe un lien puissant entre la connaissance et l’humilité. L’humilité est au cœur du concept de « cercle de compétences » et de la recherche constante de preuves qui remettraient en cause vos certitudes.


  • Les gens ont tendance à surestimer leurs propres compétences et capacités, ce qui est particulièrement problématique quand on est investisseur. D’où l’importance de rester dans son cercle de compétences.

  • Quasiment toutes les bonnes entreprises suivent cette philosophie « de la sueur et du travail aujourd’hui, les gains demain ».

  • Plus vous travaillez dur, plus vous gagnez en confiance. Mais vous pouvez toujours travailler sur quelque chose qui est faux ou inutile.

  • Les gens vous aideront si vous les avez aidés par le passé à se rapprocher de leurs objectifs car ils auront l’impression qu’ils vous doivent quelque chose. C’est le principe de réciprocité, bien connu en marketing. L’inverse est aussi vrai si vous avez affecté négativement la réussite de quelqu’un.

  • Les humains n’aiment pas changer, même quand on leur apporte de nouvelles informations qui contredisent ce qu’ils pensent. Cette tendance à éviter l’incohérence et l’inconsistance est fortement ancrée chez chacun d’entre nous, notamment parce que commencer chaque jour en remettant toutes nos croyances en cause demanderait trop d’énergie.

  • Il est très difficile pour quelqu’un d’accepter « non-X » quand son job requiert qu’il pense « X ». Notre inconscient se joue de nous et nous fait penser que ce qui est bon pour nous est ce qui est vrai.

  • Les gens détestent entendre de mauvaises nouvelles ou celles qui remettent en question leurs opinions actuelles. C’est pour cela que si quelque chose est potentiellement douloureux, le cerveau essaie bien souvent de nier la réalité. C’est ce qui explique, d’après Daniel Kahneman, prix Nobel d’économie, que la plupart d’entre nous n’essaient pas d’analyser ce qui a pu mal se passer dans telle ou telle situation : nous refusons la réalité et ne souhaitons pas savoir ce que nous avons pu rater.

  • Restez un étudiant toute votre vie en lisant constamment, en cultivant votre curiosité et en faisant tout votre possible pour être chaque jour un peu plus sage.

  • La qualité du travail diminue nettement quand vous payez quelqu’un en avance plutôt qu’une fois le projet réalisé.

  • Si vous ne pouvez pas expliquer pourquoi vous avez échoué, le business ou projet était trop complexe pour vous. Munger et Buffet aiment savoir pourquoi ils ont échoué de manière à en tirer des leçons. Si vous ne comprenez pas un business, vous ne pouvez pas savoir ce qui s’est mal passé, si vous ne pouvez pas savoir ce qui a raté, vous ne pouvez pas apprendre. Si vous ne pouvez pas apprendre, vous répèterez constamment les mêmes erreurs.

  • Le fait que Y soit un meilleur investissement que X n’est pas suffisant pour prendre une décision. Est-ce que Y est absolument le meilleur des investissements que vous pourriez réaliser ? Penser le monde à travers le concept de coût d’opportunité ou de renoncement est simple mais souvent ignoré.

  • Quelle est l’autre face du problème ? Qu’est-ce qui peut tout faire capoter et que je n’ai pas vu ? Inverser un problème, penser 1-X plutôt que X peut permettre de découvrir de nouvelles solutions mais aussi de visualiser de nouvelles conséquences positives ou négatives.

Inscription Newsletter Autodidaxy

 

Thèmes: Philosophie, Penser, Psychologie

Comments